28ème semaine de grossesse

Publié le par Alimummy

28ème semaine de grossesse

J'appellerais cette semaine la semaine des bouleversements.

Car oui je ressens d'énormes changements en tout genre ...

Tout d'abord, l'humeur. J'étais assez stable depuis la fin de mon 1er trimestre, j'étais franchement facile à vivre et je ne me sentais pas envahie par mes émotions.

Comment vous dire ? Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Quand je suis contrariée ou déçue, j'ai l'impression que l'émotion fait x1000 en moi et je mets davantage de temps à m'en "remettre".

Je souffre également du syndrome du neurone unique. En effet, plus moyen de me concentrer fortement sur une chose, ou d'en fait deux simples à la fois ; c'est devenu franchement impossible.

Je suis Mme Maladroite, je casse des œufs, je me tape le pied sur le coin de la table, je fais tomber des tasses sur la nappe, BREF, je ne fais presque rien sans engendrer une catastrophe domestique.

Autre point, parlons de ceci ;

28ème semaine de grossesse

Oui, c'est officiel, je n'y vois plus rien. Je ne sais presque plus m'abaisser et passer mon pantalon relève du défi.

Non mais franchement, si j'avais su que je prendrais autant de poids, j'aurais acheter mes pantalons de grossesse 1 taille au dessus. Je ne me sens bien que dans mes pantalons de pyjama et c'est pas très chouette pour le moral...

J'ai rendez-vous chez le gynécologue mercredi prochain et je pense qu'il va bien me remonter les bretelles ; en effet à ma dernière pesée, le 7 janvier 2015, j'étais à 52.7kg.

Hier, j'étais à 58.7kg. Houston nous avons un (énorme) PROBLÈME.

J'espère franchement que j'ai un problème de balance, parce que SI j'ai réellement pris 6 kg en 1 mois, il va falloir sérieusement faire attention.

Heureusement j'ai passé le test du diabète gestationnel il y a 3 semaines et les résultats étaient très bons. C'est déjà ça.

Parce que oui, j'ai un mari qui pense qu'une grossesse, ça se passe comme ça ;

28ème semaine de grossesse

Genre " Je marche sur la pointe des pieds et je suis pleine de grâce"

Mais non, en fait.

Autant mon 34 ne me manque pas et j'ai même très envie de garder certaines rondeurs après mon accouchement, autant je déteste avoir cette impression que plus rien ne me va et que je n'arrive pas à sortir de la voiture sans que quelqu'un ne vienne m'aider.

Enfin, passons à autre chose.

Les remontées acides. Mon dieu, quelle horreur.

J'en souffre tous les jours, peu importe ce que je mange. Si j'ai le malheur de m'allonger 1h après avoir mangé, c'est le "blurp" assuré. Ça commence vers 12h et ça n'arrête pas jusqu'au coucher.

A part ça, je "souffre" aussi de problèmes de circulation. J'en ai toujours eu, mais je trouve que ces derniers temps ça s'est vraiment précisé. Heureusement que je n'ai pas vécu une grossesse sous 27°c...

Enfin voilà à part ça, la fatigue reprends peu à peu le dessus. Mon ventre pèse lourd et est assez encombrant, mais quel bonheur à chaque fois que je sens la petite bouger...

C'est à mon sens la chose la plus merveilleuse qui soit. Je n'ai jamais ressenti quelque chose d'aussi fort. Je me sens en totale symbiose avec ma fille et j'ai l'impression de pouvoir "communiquer" avec elle.

Parce que oui, tout cela n'est rien à côté du bonheur de devenir maman ...

Love !

Publié dans Grossesse

Commenter cet article